MYTHE 1: Ma propriété a pris de la valeur; je vais donc pouvoir m’acheter une plus grande propriété sans problème.

 

RÉALITÉ: La plus grande propriété que vous convoitez a également pris de la valeur en pourcentage équivalent à celle de votre propriété actuelle. Si 10% d’augmentation en valeur de votre propriété augmente votre pouvoir d’achat, ce même 10% appliqué à un prix plus élevé (le prix de la plus grande propriété que vous convoitez), creuse l’écart dans le temps. Si vous pensiez attendre avant de « faire le saut » la question à se poser est la suivante: Est-ce que je vais avoir une plus grande source de revenus dans le temps? Si oui, l’augmentation des prix des propriétés dans le temps ne vous posera pas de problème. Si non, il serait pertinent d’acheter plus tôt que plus tard.

 

À noter que si vous pensiez attendre que le marché se calme, le même principe s’applique aussi à l’inverse. Si le prix des propriétés se stabilise ou baisse dans le futur, le prix de votre propriété actuelle suivra la tendance. Votre achat sera plus facile, mais la vente plus difficile. 

 

Exemple en chiffres:

En 2019, dans le même quartier, un condo se vendait à 400 000$ et une maison à 800 000$;

En 2022, ce même condo se vend 30% plus cher, soit à 520 000$ et la maison 30% plus chère, soit à 1 040 000$; 

Conclusion: l’écart entre un condo et une maison a aussi augmenté de 30%, en 2019 l’écart était de 400 000$, et l’écart est de 520 000$. 

 

À noter qu’historiquement, les maisons et immeubles à revenus prennent plus de % en valeur que les condos. Si vous pensiez faire la transition d’un type de propriété vers l’autre, le plus tôt serait le mieux afin de maximiser votre pouvoir d’achat.

 

 

MYTHE 2: Je n’ai pas besoin d’une pré-autorisation bancaire car j’ai déjà une hypothèque et ma maison a pris de la valeur.

RÉALITÉ: Si vous désirez acheter une nouvelle propriété avec une hypothèque, vous devrez faire une nouvelle pré-autorisation bancaire afin de démontrer aux vendeurs que vous avez les capacités financières d’acheter leur propriété. Peu importe votre hypothèque actuelle ou l’équité

que vous avez sur votre propriété, il est primordial d’obtenir une pré-autorisation bancaire. De plus, comme vous l’avez lu dans le MYTHE 1, il y a de fortes chances que l’hypothèque de votre prochaine propriété soit plus élevée que celle de votre propriété actuelle. 

 

MYTHE 3: J’ai vérifié ma capacité de paiement sur internet, et comme je vais vendre ma maison, je n’ai pas besoin de pré-autorisation bancaire car les chiffres fonctionnent.

 

RÉALITÉ: Dans l’optique où vous pensiez acheter avant de vendre, la banque prendra en compte l’hypothèque de votre prochain achat, ajoutera ce montant à votre hypothèque actuelle, et effectuera le calcul des deux par rapport à votre revenu actuel; votre capacité d’emprunt se verra donc réduite dû au montant de votre hypothèque actuelle. Il vaut toujours mieux consulter un de nos représentants hypothécaires afin d’avoir l’information juste. Vous pourriez possiblement être surpris par le résultat, qu’il soit bon comme mauvais.  

 

MYTHE 4: Je dois vendre ma maison avant d’acheter une nouvelle propriété car je ne veux pas payer deux hypothèques en même temps.

 

RÉALITÉ: Un bon représentant hypothécaire, comme ceux que nous référons, sera en mesure de faire les calculs appropriés afin de vérifier si vous pouvez ou non acheter une nouvelle propriété sans avoir à vendre votre propriété actuelle, et pourra vous conseiller sur la meilleure marche à suivre pour atteindre vos objectifs d’achat.

 

Pour notre part, en tant que courtiers immobiliers qui s’occupent de votre achat et de votre vente, l’Équipe Mark-André Martel pourra également établir une stratégie gagnante qui vous permettra de sécuriser votre achat et vendre votre propriété, en réduisant au maximum la problématique de payer deux hypothèques.

 

MYTHE 5: Je vais faire une offre conditionnelle à la vente de ma propriété.

 

RÉALITÉ: Dans le marché immobilier actuel, une offre conditionnelle à la vente d’une propriété sera rejetée dans 99% des cas. 

 

Il est préférable d’élaborer une stratégie de vente et achat avec votre courtier immobilier; ce dernier saura mettre en œuvre diverses stratégies pour vendre votre propriété et acheter la prochaine, tout en assurant une transition sans souci de l’une vers l’autre.

 

MYTHE 6: Je souhaite vendre ma propriété, mais je ne vois rien à vendre qui me plaise; je pense que je ne trouverai jamais de propriété qui corresponde à mes besoins.

 

RÉALITÉ: Dans les deux dernières années, nous avons eu des nombres records de ventes. Il y a beaucoup de propriétés qui sont mises en marché, et vendues régulièrement. 

 

Toutefois, aussitôt mises en marché, aussitôt vendues. C’est pourquoi le nombre de propriétés à vendre lors de vos recherches sur Centris semble bas. 

 

Une partie importante du rôle du courtier immobilier est de vous conseiller, organiser des recherches de propriétés qui vous conviennent (type, prix, secteur, valeur…), rester à l’affût de toute mise en marché qui pourrait vous intéresser, et vous guider dans l’élaboration d’une stratégie pour que vous mettiez la main sur votre propriété idéale.

 

Vous avez évolué.e et il n’y a aucune raison que votre domicile n’évolue pas en conséquence. 

Vous rêvez d’une propriété plus grande, dans un autre quartier, près de parcs, en ville ou en banlieue, près du travail ou d’une meilleure école pour vos enfants, tout commence par votre pré-autorisation bancaire, et un courtier immobilier d’expérience!

Nous sommes armés d’une série d’outils que nous déploierons pour vous obtenir exactement ce que vous recherchez. Tout commence par une consultation initiale avec votre courtier à l’Équipe Mark-André Martel pour clarifier vos buts et besoins immobiliers.

#STRATEGIEGAGNANTEEMAM 

 

Ci-bas la liste de nos représentants hypothécaires. Choisissez la banque ou le courtier hypothécaire qui vous convient, mentionnez notre nom et vous jouirez des meilleurs taux ainsi que d’un service 5 étoiles.

 

Steve Vallières
Banque Nationale
steve.vallieres@bnc.ca
514-567-3900

 

Jean-Sébastien Niding
Desjardins
jean-sebastien.niding@desjardins.com
514-835-3661

 

Jessica Shen
BMO
jessica.shen@bmo.com
514-586-1055

 

Hussein Kraidli
RBC
hussein.kraidli@rbc.com
514-915-5555

 

Mathieu-Alexandre Poupart
ORBIS
mathieu.poupart@groupeorbis.com
514-519-1565

 

Philip Sanchez
Courtier Hypothécaire indépendant
psanchez@pretps.com
514-928-6848

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.