Retour en haut

L’architecture, ou l’art d’être à l’écoute de l’espace et des gens.

Aménagement intérieur, aménagement extérieur, aménagement paysager, et même les espaces vides entre le construit: l’architecture est partout.

L’architecture représente l’ensemble de notre environnement: nos rues, nos maisons, les écoles, les bureaux, les magasins…, tous ces immeubles conçus pour jouer, apprendre, se soigner, créer, se rassembler, habiter, être visités, être beaux… en d’autres termes, vivre!

L’architecture a la capacité d’inspirer, ravir, influer sur nos quotidiens, nos relations mutuelles, augmenter notre productivité, embellir nos communautés, et définir nos identités. L’architecture manie art et science pour envisager non seulement la structure à bâtir, mais également l’environnement physique et social dans lequel elle sera bâtie.

Une mauvaise architecture peut être un mécanisme de répression, tandis qu’une bonne architecture peut être un terrain fertile pour la croissance et le changement.
Dans son travail, l’architecte manipule l’espace, le volume, la texture, la lumière. Il considère les ombres, les matériaux, l’intemporalité, et les valeurs perçues de chacun pour réaliser son projet. Il y incorpore la technologie et les sciences, dans le but d’obtenir un résultat qui saura, d’une part, s’adapter à l’évolution des désirs, conscients et inconscients, des individus et collectivités et, d’autre part, disposer de la flexibilité nécessaire pour s’adapter aux divers usages, actuels et projetés, d’un avenir incertain.
L’architecte à l’oeuvre peut commencer par chercher à répondre à une fonction spécifique donnée (hôpital, école, espace de loisirs, bureau, maison…), ou viser une expression purement artistique ou idéologique. Ces deux approches convergent souvent à mesure que le projet prend forme.

En tant qu’individus, nous interagissons tous avec l’architecture.

L’architecture nous affecte à la fois sur le plan pratique et émotionnel par la manière dont un bâtiment apparaît dans son contexte, et par son aménagement intérieur; il peut nous plaire, nous déplaire, nous exclure, nous aliéner, nous conforter.
Nous négocions continuellement entre architecture ancienne et nouvelle, entre la nostalgie d’un passé que nous tenons à préserver ou reproduire, et notre regard vers le futur et de nouveaux modes de vies présagés, entre tradition et renouveau. Voilà des questions avec lesquelles l’architecte est lui-même en constante négociation.

L’architecture nous parle directement; les bâtiments, les rues et des villes entières nous disent qui nous étions, qui nous sommes et qui nous pouvons être. C’est l’architecture qui nous montre le plus directement où nous nous situons dans le temps. Elle reflète nos moeurs et cultures, et ses réalisations peu importe le moment donné, auront toujours un impact sur nos interactions futures. Elle pourra nous rassembler ou nous isoler.
L’architecte doit donc concevoir non seulement ce qu’il veut construire mais pourquoi il veut le construire; au-delà de l’édifice, il doit considérer autant son intégration urbaine, que son harmonisation avec le paysage environnant existant, que son contexte social, et, avec empathie, envisager comment celui-ci pourra enrichir la vie de communautés entières.

a
Get In Touch With Us Today

Welcome to Sagen, a modern platform perfect for showcasing your properties.

+585 889 996 96 sageninfo@gmail.com 184 Main Collins Street Victoria
fb tw in