Le marché immobilier, Montréal 2020: la période d’exubérance.

En 2019, les prédictions se faisaient entendre pour l’année 2020: dans le cadre d’un marché immobilier montréalais en plein essor, la demande continuerait d’augmenter et de rester soutenue, stimulée par le contexte démographique, le cadre réglementaire et les taux d’intérêt. En 2020, les ventes ne connaîtraient pas de ralentissement malgré la diminution de nouvelles constructions de copropriété et de maisons, et les prix continueraient de grimper. On anticipait l’augmentation des transactions à 6%, et l’augmentation du prix médian à 5%. Les prédictions disaient vraies.

Durant les trois dernières années, les regards se sont tournés des marchés immobiliers sur-inflationnés de Vancouver et Toronto, pour investir dans le marché immobilier montréalais. Montréal, de plus en plus attractive pour de nombreux étrangers, a vu sa population augmenter grandement depuis 2013, et son économie à nouveau stimulée. Aujourd'hui, les acheteurs, autant locaux que de l’extérieur, affluent et participent à des guerres d'enchères frénétiques; couples, familles et retraités inclus, recherchent désespérément logements et investissements qui sauront répondre à leurs besoins en constante évolution.
Le marché immobilier montréalais connait un essor tellement fulgurant, que de nombreux acheteurs se tournent aussi vers les banlieues avoisinantes.
Montréal, reconnue pour sa belle diversité culturelle, son excellente qualité de vie, et ses taux de chômage bas (6%), est aujourd'hui une ville très prisée: on veut y vivre, y travailler, et y investir. Ses écoles sont réputées, son climat politique est stable, et on s’y sent en sécurité.

Montréal connaît un fort regain d’activité. On y construit beaucoup. Les unités deviennent de plus en plus petites pour accommoder la demande grandissante de logements, les immeubles sont de plus en plus vertigineux, et ce, même dans des quartiers plutôt négligés jusqu'à récemment.
L’investissement dans certains secteurs professionnels (nouvelles technologies, tourisme et transport maritime) a créé de nouveaux emplois bien rémunérés. Les jeunes professionnels sont désormais en mesure d'acquérir de nouvelles propriétés ou même des biens à rénover à leur guise et selon leurs goûts.Les multinationales étrangères laissent place à de nouvelles entreprises locales, des familles sont créées, et les retraités ne cherchent plus forcément à quitter la ville.
Enfin, avec de bas taux hypothécaires, maintenus par la Banque du Canada en 2020, nous pouvons conclure qu'il n'y a pas de meilleur temps que le présent pour intégrer le marché immobilier montréalais.

Quelles sont les options par secteurs géographiques?
Bien qu’il regorge de vie, l’arrondissement de Ville-Marie ne correspond pas à la vie familiale que certains recherchent.
Ceux-ci se tournent donc vers les quartiers désirables ci-bas;
Tout d’abord, Westmount, Outremont, Le Plateau, et Ville Mont-Royal.
Ces secteurs sont particulièrement prisés pour leur richesse en cachet historique avec leurs immeubles d’architecture plus traditionnelle, et leurs superficies intérieures et extérieures moyennes plus généreuses. Toutefois, il est vrai que les prix des propriétés de ce secteur les rendent hors de porté pour plusieurs personnes.
En deuxième position, le West Island, tout aussi coûteux, mais attractif pour ses établissements scolaires réputés.
Et, en troisième position, les nouveaux favoris: Griffintown et le Sud-Ouest.
Ces secteurs connaissent une croissance fulgurante depuis quelques temps déjà.
Le Sud-Ouest offre un environnement de vie parfaitement équilibré entre espaces verts et vie de quartier très active, avec de nombreuses entreprises locales qui s’y installent.
Le Sud-Ouest est aujourd'hui au début d'une belle courbe de croissance et de développement et, selon notre observation, les acheteurs s’y voient attirés par des propriétés qui promettent de croître en valeur de manière importante, et ce rapidement.

Un marché immobilier qui se porte bien, veut dire que les Montréalais peuvent profiter de quartiers plus beaux et plus dynamiques, et que l’économie de quartier peut elle aussi se développer. Une économie de quartier stimulée, sous-entend des quartiers investis par des entreprises locales, favorisant une consommation locale qui maintient une économie montréalaise en bonne santé.
Ajoutons à cela l’augmentation des investissements municipaux dans les services et projets communautaires; de belles piscines publiques, des parcs mieux entretenus, plus d’art publique..., et la recette est en place pour une croissance urbaine durable et saine.

L'augmentation des produits haut de gamme dans l’inventaire de condos, accompagnée par le règlement 20-20-20*, permettra d’assurer le développement de quartiers plus sécuritaires tout en réduisant les disparités au sein des communautés.
Nous avons espoir que le marché immobilier montréalais, légèrement en décalage avec la plupart des marchés urbains nord-américains, saura ne pas répéter les erreurs de ses prédécesseurs. La stabilité politique et la réglementation du marché devrait éviter toute inflation artificielle ainsi que la création d’une bulle immobilière. Encore ne pouvons-nous qu’espérer.
En attendant, le marché immobilier montréalais propose une croissance durable et des investissements sûrs; en somme, c’est une excellente période pour intégrer ce marché prometteur.
Nous nous trouvons certes dans un marché de vendeurs, mais les acheteurs s’informent, et sont de plus en plus avertis.
Notre équipe de courtiers spécialisés reste à l'écoute du marché, mais aussi à l'écoute des changements au sein des quartiers.
Nous saurons vous conseiller afin que vous puissiez trouver la bonne maison, le bon investissement, la bonne opportunité, le bon quartier et la bonne communauté, pour répondre à vos besoins spécifiques.

DIX ANS: EN TOUTE CONFIANCE
ÉQUIPE MARK-ANDRÉ MARTEL

Contactez-nous pour votre investissement avisé en 2020.

*(...) la Ville de Montréal propose un nouvel outil en vue d'améliorer l'offre de logements sociaux, abordables et familiaux : le Règlement pour une métropole mixte.
L'objectif :
préserver le caractère mixte et abordable de Montréal, et soutenir la qualité de nos milieux de vie;favoriser l'accès à un logement convenable pour toutes et tous;créer un effet structurant sur le marché résidentiel en favorisant sa vitalité et sa pérennité.
En quoi consiste ce règlement?
Ce règlement introduit une nouvelle obligation pour tous les projets résidentiels de 450 m2 ou plus(équivalant à environ cinq logements). Afin d'obtenir un permis de construction, le constructeur devra conclure une entente avec la Ville pour améliorer l'offre en logement social, abordable et familial.Le Règlement fixe les exigences et offre plusieurs options : construction de logements, cession de terrains, contribution financière... Le résultat? Une contribution correspondant à 20 % de logement social,20 % de logement abordable et 20 % de logement familial — cette dernière cible étant répartie dans l'ensemble du projet. À noter : ces pourcentages varient selon le territoire et les options choisies par le constructeur.
Source: La Ville de Montréal

Consultez toutes nos publications récentes

Trouvez
votre idéal

ACHETEUR?

Que vous recherchiez un type de résidence très précis, ou que vous ayez plutôt besoin de conseils pour cerner vos besoins immobiliers, vous pouvez compter sur la compétence de notre équipe dévouée à bien vous servir.

Vendez au
meilleur prix

VENDEUR?

C’est notre passion envers l’immobilier, notre dévouement à l’égard de nos clients et notre sens inné des affaires qui nous ont permis d’être les meilleurs de notre quartier. Profitez d’une expérience de vente exceptionnelle.

inscrivez-vous à notre infolettre!

Votre courriel ne sera partagé avec aucune tierce partie.

Merci de votre inscription!
Votre courriel a été ajouté à la liste!

Oops! Something went wrong while submitting the form

Tous droits réservés 2019 © Équipe Mark-André Martel